Select Page

SÉNÉGAL : SANCTIONS APRÈS UNE ÉPREUVE DE BAC BLANC PORTANT SUR L’HOMOSEXUALITÉ.

SÉNÉGAL : SANCTIONS APRÈS UNE ÉPREUVE DE BAC BLANC PORTANT SUR L’HOMOSEXUALITÉ.

SÉNÉGAL : SANCTIONS APRÈS UNE ÉPREUVE DE BAC BLANC PORTANT SUR L’HOMOSEXUALITÉ.

L’épreuve d’anglais proposé aux élèves de Tle des lycées de Rufisque la semaine dernière, portant sur l’homosexualité, continue de susciter des polémiques. Avec des sanctions au passage…

Une chose est certaine. La communauté LGBT n’est pas la bienvenue au Sénégal. En effet, après avoir proposé une épreuve d’anglais portant sur l’homosexualité la semaine dernière aux élèves de Tle des 12 lycées de Rufisque, dans le cadre du bac blanc, une vague d’indignation s’est emparée des sénégalais. Parents d’élèves, associations religieuses, responsables syndicaux, tout le monde a tenu à marquer sa désapprobation, contre ce qu’ils ont considéré comme “une tentative de promotion de l’homosexualité”. 

Si ladite épreuve a été retirée par l’Inspecteur d’académie de Rufisque, le ministère de l’éducation a pris d’autres sanctions, en relevant de ses fonctions un agent de l’éducation. Ce dernier avait d’ailleurs présenté ses excuses, expliquant avoir transmis “par mégarde” ce sujet. 

Le sujet en question

En rappel, le sujet polémique portait sur la lettre d’un certain Michael, qui annonçait son homosexualité à sa mère. Un travestissement qui lui aurait alors appris “la tolérance, la compassion et l’humilité”. Ce texte s’est avéré d’autant plus tendancieux qu’il est tiré du roman Tales of the city, écrit par l’homosexuel américain Amistead Maupin. On y retrouve notamment des extraits tels que : “C’est au nom de Dieu que les gens sont injustes envers les personnes gays. Ils sont hypocrites, ils ne veulent pas voir la vérité en face”.

Une dérive inadmissible pour les rufisquois, qui, regroupés au sein du mouvement Kaddu Teun­gueth, s’étaient rendus à l’Inspection d’académie de Rufisque pour marquer leur colère. “Rufisque ne sera pas la porte d’entrée des débauches dans ce pays. Nous nous sommes rendus à l’Inspection d’académie pour réclamer des explications sur cet acte de promotion de l’homosexualité”, indiquait à ce propos Pape Babacar Paye, président dudit mouvement. Même son de cloche chez le syndicaliste Abdou Faty, pour qui “les fonctions de l’école et les finalités de l’école sont tout sauf la promotion des LGBT”.

De l’autre côté, l’association de défense des droits des homosexuels du Sénégal, dénommée “Free Sénégal”, a déploré le silence des organisations de la société civile, sur ces “discours de haine” et cette montée d’agression à leur encontre..

Soulignons enfin que la Loi sénégalaise punit l’homosexualité, avec des peines allant jusqu’à 5 ans de prison pour cet “acte impudique ou contre nature”.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com 

About The Author

Guy Sandy

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This