Select Page

TCHAD : LE PREMIER DISCOURS DE MAHAMAT IDRISS DEBY À LA NATION.

TCHAD : LE PREMIER DISCOURS DE MAHAMAT IDRISS DEBY À LA NATION.

TCHAD : LE PREMIER DISCOURS DE MAHAMAT IDRISS DEBY À LA NATION.

Après une matinée marquée par des manifestations violemment réprimées par la police au Tchad, le chef du Conseil Militaire de transition, le général Mahamat Idriss Deby, s’est adressé à la nation.

Il était 14h ce mardi 27 avril 2021, lorsque le général Mahamat Idriss Deby, chef du Conseil Militaire se Transition (CMT), s’est adressée à la nation tchadienne. Dans un discours diffusé à la radio et à la télévision nationale, le nouvel homme fort du Tchad a d’abord honoré la mémoire de son père disparu. “Le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO est mort d’une mort réservée aux grands destins (…) il a a donné son dernier souffle et sa vie pour préserver le Tchad de la menace des groupes terroristes, des partisans de la guerre et des complotistes de tout bord. (…) Le Tchad vous est éternellement reconnaissant”. a-t-il commencé. 

Puis, pendant près d’une vingtaine de minute, il a justifié la création du CMT. S’il n’a pas évoqué directement les évènements de ce matin, il a tout de même appelé à la retenue le peuple tchadien, avant de faire la promesse de former un “gouvernement de réconciliation nationale”. 

Un conseil national de transition

En effet, selon Mahamat Idriss Deby, c’est “confronté au renoncement du Président de l’Assemblée Nationale d’assumer sa responsabilité constitutionnelle”, que le “CMT a été mis en place pour faire face au péril ultime”. Ses objectifs étant alors “d’assurer la continuité de l’État, la survie de la nation et l’empêcher de sombrer dans le néant, la violence et l’anarchie”.

Tout en Promettant d’être le “garant d’un dialogue qui n’éludera aucun sujet d’intérêt national”, le général a promis “qu’un Conseil National de Transition, représentatif de toutes les provinces et de toutes les forces vives de la Nation sera également mis en place, de façon consensuelle et concertée, pour permettre l’accompagnement législatif de l’action gouvernementale et de donner au pays les bases d’une nouvelle Constitution.”. 

Surmonter les divisions …

S’agissant des manifestations de ce jour, le chef du CMT a appelé au sens de responsabilité de ses concitoyens. “Nous en appelons, une fois de plus au sens de responsabilité de toutes les Tchadiennes et de tous les Tchadiens. Dans un sursaut patriotique, nous devons faire taire les rancœurs et les incompréhensions, transcender les intérêts égoïstes et surmonter les divisions pour se concentrer sur l’essentiel, l’intérêt supérieur du Tchad.” a t-il appelé. Rappelant au passage que “Aucun État ne peut prospérer dans un environnement marqué par le désordre, l’anarchie et le chaos. Aucun pays ne peut avancer sur le chemin du progrès si la haine est le pain quotidien de ses filles et de ses fils.”. 

Enfin, il a exhorté les tchadiens à “rester forts, calmes et sereins”, leur futur étant “plein d’espoir”. Car conclura t-il, “la seule et unique raison d’être du CMT, c’est le Tchad, le Tchad éternel.”.

L’Elysée condamne la répression

En rappel, le bilan provisoire des manifestations de cette matinée fait état de 02 morts selon les autorités, et une trentaine de blessés, dont certains par balles réelles. Seulement, ce bilan pourrait s’alourdir dans les heures qui suivent. Déjà, Le président du parti Transformateurs, Succès Masra, a annoncé que 03 de ses partisans avaient trouvé la mort au cours de ces troubles.  

TCHAD : LE PREMIER DISCOURS DE MAHAMAT IDRISS DEBY À LA NATION.Cet après-midi, le président français, Emmanuel Macron, a condamné cette “répression des autorités de transition avec la plus grande fermeté”. Ensuite, Il a clairement énoncé son intention de voir le Tchad se démocratiser.

“Je suis pour une transition pacifique démocratique inclusive, je ne suis pas pour un plan de succession. Et la France ne sera jamais aux côtés de celles et ceux qui forment ce projet”, a t-il affirmé. Le locataire de l’Elysée s’exprimait ainsi en marge d’un sommet avec son homologue de la RDC, Félix Tshisekedi, qui a de son côté, renchérit. “Il faut très vite revenir à l’ordre démocratique. Nous soutenons évidemment la stabilité actuelle à condition qu’elle aille très vite vers la consolidation de la démocratie”, a-t-il ajouté.

Guy Sandy 

gsandy@wihianews.com

About The Author

Guy Sandy

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This