Select Page

COVID-19 – TRANSPORT AÉRIEN : L’UNION AFRICAINE DIT NON AU PASSEPORT VACCINAL.

COVID-19 – TRANSPORT AÉRIEN : L’UNION AFRICAINE DIT NON AU PASSEPORT VACCINAL.

COVID-19 – TRANSPORT AÉRIEN : L’UNION AFRICAINE DIT NON AU PASSEPORT VACCINAL.

C’est la principale résolution de la réunion extraordinaire des ministres africain en charge du transport aérien, tenue le jeudi 15 avril 2021. 

Une réunion extraordinaire des ministres en charge du transport aérien de l’union africaine (UA) s’est tenue le 15 avril 2021 par visioconférence. Présidée respectivement par Didier Manzengu Makangu, Président du Sous-Comité des Transports de l’UA et ministre des transports de la RDC, et par le Dr Amani Abou-Zeid, commissaire de la Commission de l’UA pour les infrastructures et l’énergie, elle avait pour but de discuter de la question du passeport vaccinal en Afrique. Il fallait notamment “convenir d’une position africaine commune sur cette question, et son implication dans les voyages internationaux en vue de faire des recommandations appropriées”, peut-on lire sur le site de l’organisation.

Le test PCR

COVID-19 - TRANSPORT AÉRIEN : L'UNION AFRICAINE DIT NON AU PASSEPORT VACCINAL.Si le secteur aérien est en ce moment confronté à de nombreuses restrictions, empêchant les citoyens africains de voyager à travers le monde, “la réunion a appelé tous les pays des différentes régions du monde qui ont introduit ou sont en train d’introduire des passeports vaccinaux comme condition préalable aux voyages internationaux à s’abstenir de le faire étant donné que jusqu’à présent, le vaccin n’a pas été largement produit.”, ont-ils précisé. 

En fait, seul le test PCR ou le test antigénique devrait être exigé, en attendant la la mise à disposition totale des vaccins, soutient l’UA.

Une autre recommandation de l’UA au cours de cette réunion a été d’inviter “les Etats à adopter le test numérique dans la mesure du possible, en tant que certificat de santé vérifiable et plateforme fiable pour l’information des voyageurs, et à coordonner toutes les parties prenantes concernées pour mettre en œuvre le concept Call for action on safe re-opening of borders

Une position commune à l’OMS

Cette position de l’institution africaine rejoint ainsi celle de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). En effet, son comité d’urgence a récemment de recommandé de “ne pas exiger de preuve de vaccination comme condition d’entrée (…) étant donné les preuves limitées concernant la performance des vaccins sur la réduction de la transmission et étant donné l’inégalité persistante en matière de distribution mondiale des vaccins”.  

Soulignons pour finir que cette position commune africaine, ayant obtenu l’aval de tous les participants, sera communiquée aux organes politiques de l’institution, ainsi qu’aux ministres de la Santé et des TIC du continent. Elle sera également transmise à d’autres régions, à l’instar de l’Union Européenne et aux différents partenaires internationaux du continent.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This