Select Page

TCHAD – PRESIDENTIELLES : LANCEMENT CE JOUR, DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE.

TCHAD  – PRESIDENTIELLES : LANCEMENT CE JOUR, DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE.

TCHAD – PRESIDENTIELLES : LANCEMENT CE JOUR, DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE.

La campagne électorale en vue des élections présidentielles du 11 avril prochain a été officiellement lancé ce jour au Tchad.

À compter de ce jour, ils ont un un mois pour convaincre les électeurs. 30 jours précisément, pour amener les citoyens à adhérer à leur projet. Et les installer, le 11 avril 2021, au Palais rose, à N’Djamena. En effet, ce jour marque le lancement de la campagne électorale au Tchad.

Un moment déterminant dans la course au scrutin du présidentiel. “L’exercice de la démocratie a ses règles, ses principes et ses exigences que nous devons respecter pour la crédibilité du processus. Les candidats doivent savoir et comprendre que seuls sont autorisés à organiser des réunions électorales les partis politiques légalement reconnus ainsi que les candidats régulièrement déclarés”. a rappelé le président de la Commission électorale nationale indépendante, Kodi Mahamat Bam, lors du lancement officiel de cette campagne.

Combien de candidats ? 

TCHAD - PRESIDENTIELLES : LANCEMENT CE JOUR, DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE.Au départ, on retrouve 10 candidats, parmi lesquels le président sortant, Idriss Deby Itno. Agé de 69 ans, il est le grand favori de ce scrutin. Car en plus de briguer un 6e mandat consécutif à la tête du pays, il aura en face de lui une opposition complètement confuse.

Déjà, 03 des 09 candidats d’oppositions ont désisté, malgré la présence de leurs photos dans les bulletins de vote. Pour l’un deux, le pouvoir a décidé de les y garder pour “donner de la crédibilité à une élection sans aucun enjeu”, a déclaré Saleh Kebzabo, arrivé notamment 2e lors de la dernière élection. Lui comme les deux autres, qui ont renoncé, à savoir Ngarlejy Yorongar et Théophile Bongoro, constituaient “les poids lourds de l’opposition tchadienne”

Pour les 06 autres candidats restés en lice, on a des noms connus à l’instar de Felix Nialbé Roumandoumngar, accusé d’être proche de la mouvance présidentielle, de Brice Mbaimong Guedmabaye, leader du Mouvement des patriotes tchadiens et de l’ancien Premier ministre, Albert Pahimi Padacket, ex-soutien de Deby. Seuls deux nouveaux sont dans la course, Balthazar Aladoum Djarma et Théophile Yombombe Madjitoloum. Par ailleurs, on note la présence d’une femme, la seule dans l’histoire du Tchad à briguer un mandat présidentiel, Lydie Beassemda. 

Notons que ces personnalités sont toutes originaires du Sud, dans un pays où les votes sont généralement géographiques, voire ethniques. On se dirige donc vers une bataille Nord – Sud, avec Idriss Deby comme seul candidat du Nord. Un avantage énorme pour le président sortant … 

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This