Select Page

CÔTE D’IVOIRE : HAMED BAKAYOKO, LE GÉANT QUI A SUCCOMBÉ D’UN CANCER.

CÔTE D’IVOIRE : HAMED BAKAYOKO, LE GÉANT QUI A SUCCOMBÉ D’UN CANCER.

CÔTE D’IVOIRE : HAMED BAKAYOKO, LE GÉANT QUI A SUCCOMBÉ D’UN CANCER.

Le premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, est décédé ce mercredi 10 mars 2021 en Allemagne, des suites d’un cancer.

C’est le président de la république, Alassane Dramane Ouattara, qui a été le premier à l’annoncer officiellement, sur les réseaux sociaux. “Notre pays est en deuil. J’ai l’immense douleur de vous annoncer le décès du Premier ministre, Hamed Bakayoko, Chef du Gouvernement, ministre de la défense, ce mercredi 10 mars en Allemagne, des suites d’un cancer » a tweeté hier soir, le chef de l’état.

Une perte immense pour ce dernier, qui voit ainsi disparaitre en moins d’un an, deux de ses premiers ministres. Car Hamed Bakayoko, nommé en juillet 2020, remplaçait Amadou Gon Coulibaly, qu’un infarctus avait brusquement arraché à la vie en plein conseil de ministres, le 08 juillet 2020. Assurant d’abord l’intérim du disparu, il avait alors été confirmé à ce poste, cumulativement à celui de ministre de la défense.  “Je rends hommage au Premier ministre, Hamed Bakayoko, mon fils et proche collaborateur, trop tôt arraché à notre affection”, a continué Ouattara.

Né le 8 mars 1965 à Abidjan, Hamed Bakayoko, “Hambak” de son surnom, a été évacué en France le 18 février 2021, alors qu’il se sentait mal. Son état de santé ne s’améliorant guère, le président Ouattara avait été contraint, le 08 mars 2021, de désigner à titre intérimaire Patrick Achi, secrétaire général de la présidence, à la primature et Tené Birahima Ouattara, par ailleurs son frère cadet,  à la Défense. Car deux jours plus tôt, le 06 mars 2021, Hambak avait été transféré dans un état grave de Paris vers un établissement hospitalier de Fribourg, en Allemagne, pour y suivre un traitement expérimental. Son cancer, jugé “inopérable”, étant en phase terminale. C’est là qu’il succombera, ce 10 mars 2021, à 56 ans.

Une carrière riche et variée

Homme populaire, considéré comme dauphin du président Ouattara dont il était un proche incontournable, Hamed Bakayoko a commencé dans le journalisme. C’est à l’âge de 25 ans qu’il fonde le journal “Le patriote”, qui deviendra l’organe de communication du Rassemblement des Républicains (RDR), le parti fondé par Alassane Ouattara. Ensuite, il dirigera la Radio Nostalgie, la première chaîne de radio commerciale de la Côte d’ivoire. Une activité qui le rapprochera du milieu musical.

Mais c’est au début des années 2000 que commence véritablement sa carrière politique. En 2003, sous le régime de Laurent Gbagbo, il est nommé Ministre des Télécommunications et des nouvelles technologie, à 38 ans. Il héritera par la suite du poste stratégique de Ministre de l’intérieur, en 2011 avec l’arrivée au pouvoir de Ouattara. Il conservera ce poste jusqu’en 2017, après avoir réussi à concilier les ivoiriens, tant les anciens rebelles que les opposants. Nommé ministre d’Etat, ministre de la Défense en juillet 2017, il sera élu Maire de la commune d’Abobo en 2018, au terme d’un scrutin particulièrement violent. 

Une flopée de responsabilités auxquelles s’est ajoutée, tout récemment, celle de député dans sa circonscription de Seguela. C’est à juste titre que le chef de l’Etat a déclaré : “Le Premier ministre Hamed Bakayoko a servi la Côte d’Ivoire avec dévouement et abnégation. C’était un grand homme d’Etat, un modèle pour notre jeunesse, une personnalité d’une grande générosité et d’une loyauté exemplaire”.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This