Select Page

SÉNÉGAL : OUSMANE SONKO RELÂCHÉ ET PLACÉ SOUS CONTRÔLE JUDICIAIRE.

SÉNÉGAL : OUSMANE SONKO RELÂCHÉ ET PLACÉ SOUS CONTRÔLE JUDICIAIRE.

SÉNÉGAL : OUSMANE SONKO RELÂCHÉ ET PLACÉ SOUS CONTRÔLE JUDICIAIRE.

Ce lundi 08 mars 2021, Ousmane Sonko a été libéré mais reste placé sous contrôle judiciaire, dans l’affaire d’accusation de viol présumé sur une masseuse à Dakar.

“Il rentre chez lui. Il est libre”, a annoncé l’un de ses conseils, Me Etienne Ddione. En effet, après sa présentation devant le juge ce lundi 08 mars 2021, l’opposant Ousmane Sonko a été inculpé, relâché et placé sous contrôle judicaire. Il reste donc inculpé dans l’affaire de viol présumé dont l’accuse la jeune Adji Sarr, masseuse professionnelle à Dakar. Un dénouement provisoire sans surprise, compte tenu du contexte électrique dans lequel s’est déroulé le procès.

On apprend notamment que plusieurs dizaines de ses partisans avaient pris d’assaut la rue menant au Palais de Justice, réclamants sa relaxation pure et simple. Dans la capitale, Dakar, des blindés de l’armée étaient positionnés dans les centres névralgiques. Arrêté pour trouble à l’ordre public alors qu’il se rendait en cortège au tribunal le mercredi  03 mars 2021, sa garde à vue a été levé dimanche 07 mars 2021, après des affrontements violents qui ont ôté la vie à 05 personnes.

Démission de l’enquêteur …

Le Sénégal est plongé dans un chaos indescriptible depuis 04 jours, mêlant scènes de pillages, vandalisme, et heurts entre les jeunes et les forces de l’ordre. Internet a été coupé et certaines chaînes de télévisions fermées. Par ailleurs, les cours dans les écoles ont été suspendus ce jour, “dans le souci de protéger les élèves, les enseignants, et l’administration scolaire des manifestations accompagnées de scènes de violence qui ont fortement perturbé le déroulement des enseignements-apprentissages la semaine dernière”, a annoncé le ministère de l’Education nationale, dans un communiqué publié le dimanche 7 mars 2021. Elles rouvriront dans une semaine, le 15 mars 2021. Toujours ce dimanche 07 mars 2021, l’enquêteur en charge du dossier, le capitaine de gendarmerie Oumar Touré, a démissionné, en affirmant dans une lettre adressée au président Macky Sall, être suivi par des agents des renseignements généraux.

Une situation qui sous-tend fortement la version des partisans d’Ousmane Sonko, qui accusent Macky Sall d’avoir orchestré toute cette procédure contre son ancien adversaire, dans le but de le radier des listes électorales et bloquer sa candidature à l’élection présidentielle de 2024.

Pour mémoire, le placement sous contrôle judiciaire astreint le leader du PASTEF à certaines obligations. il lui est dorénavant interdit de communiquer sur le dossier du viol, objet de son inculpation. De plus, il lui sera fait obligation de se présenter devant le juge d’instruction, à intervalles réguliers, fixés par celui-ci. Des mesures de restrictions de ses mouvements peuvent êtres également prises, toujours selon le bon vouloir du juge.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

 

 

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This