Select Page

OMC : LA VOIE EST DÉSORMAIS LIBRE POUR NGOZI OKONJO-IWEALA.

OMC : LA VOIE EST DÉSORMAIS LIBRE POUR NGOZI OKONJO-IWEALA.

OMC : LA VOIE EST DÉSORMAIS LIBRE POUR NGOZI OKONJO-IWEALA.

Le retrait de la candidature de la sud coréenne Yoo Myung-hee laisse la voie libre à la nigériane Ngozi Okonj-Iweala, désormais seule candidate au poste de directrice de  l’Organisation Mondiale du Commerce.

Tous les signaux sont désormais au vert pour Ngozi Okonjo-Iweala, candidate unique au poste de directrice générale de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). En effet, son adversaire, la Sud coréenne Yoo Myung-hee, a renoncé au poste dans la matinée du vendredi 5 février 2021. Une grande victoire pour l’Afrique, qui  verra pour la première fois un de ses fils à la tête de cette organisation.

Qui est-elle ?

Ngozi Okonj-Iweala est née en 1954 au Nigéria. Diplômée de Harvard, elle a passée 25 ans à la banque mondiale, occupant même le poste de directeur général adjoint. Deux fois ministre des finances au Nigéria (2003 – 2006 et 2011 – 2015), cette économiste chevronnée a grandie dans la pauvreté, sans ses parents partis à l’étranger. “Ils sont partis pendant près d’une décennie avant que je ne les voie et ne les connaisse vraiment. J’ai fait tout ce qu’une fille du village aurait fait, aller chercher de l’eau, aller à la ferme avec ma grand-mère, toutes les corvées, j’ai vu ce que signifiait la pauvreté, être pauvre au premier degré”, confessait-elle à la BBC en 2012.

Plus tard, en 2012, sa maman sera kidnappée par des ravisseurs, qui exigent alors sa démission et une rançon. Ne cédant ni à l’un ni à l’autre, elle sera finalement libérée 05 jours après. C’est donc une femme déterminée qui frappe aux porte de l’OMC. “Je peux supporter les difficultés. Je peux dormir sur le sol froid à tout moment”, dit-elle.

Le soutien de Joe Biden

Sa candidature, portée par l‘Union Africaine et l’Union Européenne, s’était heurtée au véto américain, sous l’ère de Donald Trump. Mais le nouveau président américain,  Joe Biden, lui a plutôt apporté “son soutien appuyé”. Le conseil général de l’OMC, prévu le 1er mars 2021, devrait donc déboucher sur la désignation de la nigériane à sa tête. Un consensus entre les 164 membres sera pour cela nécessaire, mais nul doute qu’il sera trouvé.

Celle qui siège également au conseil d’administration de Twitter deviendra ainsi la première femme à diriger l’OMC. Et la première originaire d’Afrique. Elle a d’ailleurs déjà sa petite idée de ses missions : “Se concentrer sur la pandémie de Covid-19 et la reprise économique mondiale”. 

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com 

About The Author

Guy Sandy

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This