Select Page

CRIMES DE GUERRE : DOMINIC ONGWEN, EX-CHEF REBELLE OUGANDAIS, JUGÉ COUPABLE.

CRIMES DE GUERRE : DOMINIC ONGWEN, EX-CHEF REBELLE OUGANDAIS, JUGÉ COUPABLE.

CRIMES DE GUERRE : DOMINIC ONGWEN, EX-CHEF REBELLE OUGANDAIS, JUGÉ COUPABLE.

Le verdict est tombé ce jeudi à la Cour Pénale Internationale pour Dominic Ongwen, ex-chef rebelle ougandais : Coupable…

Dominic Ongwen, ancien chef rebelle ougandais, a été reconnu coupable par la Cour Pénale Internationale (CPI), ce jeudi 04 février 2021. En effet, la Cour a retenu contre lui 61 chefs d’accusation de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Agé de 45 ans, cet ancien enfant-soldat a commandé l’armée de Résistance des Seigneur (LRA) de Joseph Kony, entre 2002 et 2005. “Sa culpabilité a été établie au-delà de tout doute raisonnable”, a déclaré le président de la CPI, Bertram Schmitt.

Surnommé la “fourmie blanche”, Dominic Ongwen a été notamment impliqué dans une série de massacres perpétrés dans les années 2000 par la LRA. Meurtres, viols, esclavage sexuel et la conscription d’enfants soldats. l’ONU estime à plus de 100 000, le nombre  de personnes tués par la LRA en Afrique centrale. 

Premier chef de ce groupe rebelle a être jugé à la Haye, Ongwen a toujours nié les accusations portées contre lui. “Au nom de Dieu, je nie toutes ces accusations”, déclarait-il en 2016, lors de l’ouverture de ce procès. 05 ans plus tard, la CPI a enfin rendu son verdict, au grand dam de ses avocats.

D’enfant-soldat à chef de guerre…

En plaidant l’acquittement, ces derniers estimaient en fait que son passé d’enfant-soldat constituerait une circonstance atténuante. “La chambre est consciente qu’il a beaucoup souffert. Cependant, il s’agit dans cette affaire de crimes commis par Dominic Ongwen en tant qu’adulte responsable et commandant de l’Armée de résistance du Seigneur.”, a tranché le juge. 

CRIMES DE GUERRE : DOMINIC ONGWEN, EX-CHEF REBELLE OUGANDAIS, JUGÉ COUPABLE.Pour mémoire, Dominic Ongwen fut enlevé par cette même LRA, alors qu’il se rendait à l’école. Il avait alors 09 ans. Entraîné à devenir une machine de guerre, il dirigera la brigade Sinia, après avoir été remarqué par Joseph Kony pour son zèle au combat. 

De victime au départ, il sera par la suite bourreau d’autres enfants. Il a fallu près de deux heures au juge Schmitt, pour énumérer les actes commis par lui. Le procès a vu la participation de plus de 130 experts et témoins, et quelque 4 000 victimes étaient représentées. 

Dominic Ongwen a désormais 30 jours pour faire appel, en attendant la peine qui lui sera infligée.  Il encourt la prison à vie…

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This