Select Page

RDC : LES PYGMÉES RÉCLAMENT JUSTICE, APRÈS LE MASSACRE DE JEUDI.

RDC : LES PYGMÉES RÉCLAMENT JUSTICE, APRÈS LE MASSACRE DE JEUDI.

RDC : LES PYGMÉES RÉCLAMENT JUSTICE, APRÈS LE MASSACRE DE JEUDI.

Les pygmées du village Abembi en République Démocratique du Congo, exigent que la lumière soit faite après le massacre d’une quarantaine d’entre eux, jeudi 14 janvier 2021.

Jeudi 14 janvier 2021, une quarantaine de pygmées ont été massacrés dans le village d’Abembi, dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC). Une attaque attribuée par les autorités de la province de l’Ituri, aux combattants des Forces Démocratiques Alliés (ADF), un des groupes armés encore actifs dans cette partie du pays.

Massacre des pygmées en RDCCette tuerie, qui a suscité colère et indignation, n’a pas laissé insensibles les défenseurs de ces peuples autochtones.

Patrick Saidi, coordonnateur de la Dynamique des Groupes des Peuples Autochtones (DGPA), a précisé : “Pas plus tard que le 14 janvier 2021, à 9h pile, 46 autochtones pygmées, hommes, femmes, vieillards et enfants, égorgés par machettes sans pitié. Une épuration ethnique ou, pire, un génocide”, a-t-il déclaré. Par la suite, il a demandé à l’état congolais  “de cerner les causes profondes de cette barbarie”, en précisant que “les Pygmées tués jeudi en Ituri près de la province voisine du Nord-Kivu étaient des propriétaires terriens”. 

Un deuil national ?

Pour lui en effet, “Il n’y a rien qui prouve que ce sont les ADF qui ont perpétré ces massacres”, a-t-il lancé à l’AFP. Pour l’heure, plusieurs hypothèses sont possibles, en raison de la zoe particulièrement difficile d’accès. D’ailleurs, Adjio Gidi, ministre de l’Intérieur de la province de l’Ituri, s’interroge :  “Est-ce que les ADF voulaient s’installer dans la localité et les pygmées auraient été des témoins gênants ? Il y a plusieurs hypothèses.”

Mais en attendant d’établir les circonstances exactes de ce massacre, les défenseurs des pygmées estiment que le gouvernement est inerte. “Nous déplorons l’inertie des autorités”, ont-ils ajouté lors de la conférence de presse organisée hier. Une marche est par ailleurs prévue jeudi à Kinshasa, pour entre autres demander qu’un deuil national de trois jours soit décrété. Avant “d’adopter et de promulguer en urgence la loi” sur la protection des droits des Pygmées. 

Pour mémoire, les ADF sont des rebelles musulmans ougandais, opposés à l’époque au régime de Yoweri Museveni, et installés dans l’Est de la RDC depuis 1995. Se contentant aujourd’hui de terroriser les civils dans le Nord-Kivu, ils ont faits plus de 800 morts depuis novembre 2019.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This