Select Page

GABON : UN SÉMINAIRE GOUVERNEMENTAL POUR ACCÉLÉRER LA DIVERSIFICATION DE L’ÉCONOMIE.

GABON : UN SÉMINAIRE GOUVERNEMENTAL POUR ACCÉLÉRER LA DIVERSIFICATION DE L’ÉCONOMIE.

GABON : UN SÉMINAIRE GOUVERNEMENTAL POUR ACCÉLÉRER LA DIVERSIFICATION DE L’ÉCONOMIE.

Un séminaire gouvernemental est organisé depuis hier au Gabon. Présidé par le président Ali Bongo, il vise à accélérer la diversification de son économie.

Depuis hier 18 janvier 2021, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, préside un séminaire gouvernemental à Libreville. Au menu des échanges de cette rencontre qui durera 02 jours, la stratégie de développement du Gabon pour la période 2021-2023.

Gabon : un séminaire gouvernemental pour diversifier l'économie“Le Gabon doit tirer toutes les leçons de la crise de la Covid-19. Il faut accélérer la transformation de notre économie pour la rendre plus résiliente aux chocs extérieurs et génératrice d’une croissance plus endogène (moins dépendante de la fluctuation des cours internationaux des matières premières), plus inclusive (davantage créatrice d’emplois afin de mieux partager les richesses) et plus durable (respectueuse de l’environnement et mieux apte à saisir les opportunités offertes par la révolution verte en cours). C’est l’objectif assigné au séminaire gouvernemental que j’ai ouvert ce lundi. 2021 doit être au Gabon l’année du rebond et de la transformation.” a annoncé sur sa page Facebook, le président Ali Bongo.

Baptisé Plan d’accélération de la transformation 2021-2023, il s’agira ici d’activer les nouveaux moteurs de croissance, pour diversifier son économie, en favorisant sa transition vers l’après pétrole. Le Premier ministre, Rose Ossouka Raponda, a été plus explicite à l’ouverture du séminaire. “Concrètement, cela veut dire que la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation 2021-2023 doit nous permettre d’ici 2025, de faire passer le poids du secteur pétrole dans notre PIB en dessous des 20%, contre 33% aujourd’hui. Plus de 50% de notre consommation alimentaire doit être produite localement d’ici 2025. Et, nous devons faire tomber le pourcentage de la population vivant sous le seuil de pauvreté à moins de 25% de la population, contre 35% aujourd’hui”, a-t-elle expliquée.

Sortir de la dépendance au pétrole

Pour réussir un tel pari, il faudra développer les autres secteurs économiques, notamment le secteur minier. Les autorités annoncent notamment l’accélération du développement du manganèse, et l’exploitation de l’or et du fer au Gabon. Selon le premier ministre, Les opérateurs miniers gabonais prévoient de faire passer la production annuelle de manganèse d’environ 7 millions de tonnes aujourd’hui à 10,3 millions de tonnes par an en 2023, voire 12 millions de tonnes en 2025.

Sortir de sa dépendance au pétrole passe également par la diversification des débouchés de la filière bois, le développement des filières agro-industrielles exportatrices et le renforcement de la souveraineté alimentaire. Toutes choses possibles, en améliorant notamment le climat des affaires et en assainissant la gestion des finances publiques, selon le chef du gouvernement.

Pour finir, signalons que ce plan d’accélération de la transformation 2021-2023, est un volet du plan stratégique Gabon émergent 2025. Ce dernier est un programme de réformes économiques dont l’objectif est de moderniser l’économie gabonaise, pour permettre à chaque citoyen d’accéder à un niveau de vie décent.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This