Select Page

OUGANDA – PRÉSIDENTIELLES : FACEBOOK S’INVITE DANS LA CAMPAGNE.

OUGANDA – PRÉSIDENTIELLES : FACEBOOK S’INVITE DANS LA CAMPAGNE.

OUGANDA – PRÉSIDENTIELLES : FACEBOOK S’INVITE DANS LA CAMPAGNE.

À l’approche de la présidentielle du 14 janvier 2021, le réseau social Facebook a décidé ce lundi de fermer les comptes de certains responsables gouvernementaux en Ouganda.

En décidant de supprimer les comptes de certains responsables gouvernementaux, le réseau social Facebook vient de s’inviter dans la dernière ligne droite de la campagne électorale en Ouganda.

En effet, la responsable de la communication de Facebook pour l’Afrique subsaharienne, Kezzia Anim-Addogéant a précisé, à l’Agence France Presse :Ce mois-ci, nous avons fermé un réseau de comptes et de pages en Ouganda qui étaient impliqués dans un “comportement inauthentique coordonné” visant à influer sur le débat public en amont de l’élection”.

Par ailleurs, la représentante du géant américain a apporté plus de détails : “Ils utilisaient de faux comptes ou des comptes dupliqués pour gérer des pages, commentaient le contenu d’autres personnes, se faisaient passer pour des utilisateurs, partageaient des contenus dans des groupes pour les faire apparaître plus populaires qu’ils n’étaient”. 

Facebook ferme les comptes de certains responsables en OugandaComme on peut le constater, la fermeture des comptes est lié à la tenue des élections présidentielles : “Etant donné l’imminence de l’élection en Ouganda, nous avons réagi rapidement pour enquêter et faire tomber ce réseau. Nous avons découvert que ce réseau était lié au Groupe d’interaction des citoyens avec le gouvernement du ministère de l’Information ougandais », a confirmé Facebook.

Les comptes ainsi supprimés appartiennent donc, dans leur majorité, à des personnalités du ministère de l’information ougandais

Les comptes du président non visés

Ces derniers n’ont d’ailleurs pas tardés à réagir : “Honte aux forces étrangères qui pensent qu’elles peuvent installer un régime fantoche en Ouganda en désactivant les comptes en ligne des partisans du NRM (…) Vous ne vous débarrasserez pas du président Museveni.”, s’est offusqué le conseiller en communication du président Yoweri Museveni, Don Wanyama. Ses comptes Facebook et Instagram sont de ceux qui ont été fermées.

Si les comptes de plusieurs autres responsables du parti présidentiel, le Mouvement de la résistance nationale (NRM) ont subi le même sort, ceux du président Museveni, 76 ans et en lice pour un sixième mandat, n’ont pas été visés. On sait notamment que le vieux président accuse régulièrement des “forces étrangères” de soutenir la campagne de Bobi Wine, 39 ans, et dont la campagne est plus ancrée sur les réseaux sociaux.

Soulignons pour finir que ce n’est pas une première chez Facebook. France 24 nous renseigne qu’en octobre 2020, le réseau social avait fermé la page d’un parti conspirationniste en Nouvelle-Zélande, accusé de propager la désinformation sur la pandémie du coronavirus, deux jours avant les élections dans ce pays. 

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

 

About The Author

Guy Sandy

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This