Select Page

NIGER : SUR LE DÉPART, MOHAMADOU ISSOUFOU EST “FIER D’AVOIR TENU SES PROMESSES”.

NIGER : SUR LE DÉPART, MOHAMADOU ISSOUFOU EST “FIER D’AVOIR TENU SES PROMESSES”.

NIGER : SUR LE DÉPART, MOHAMADOU ISSOUFOU EST “FIER D’AVOIR TENU SES PROMESSES”.

Après deux mandats consécutifs à la tête du Niger, le président Mohamadou Issoufou s’est volontairement retiré, “fier d’avoir tenu ses promesses”.

Le président Mohamadou Issoufou du Niger, 69 ans, s’est volontairement retiré du pouvoir, à l’issu de deux mandats consécutifs à la tête du pays. Investi pour la première fois le 07 avril 2011, puis une seconde fois le 02 avril 2016, il ne s’est pas représenté aux élections organisées le 27 décembre 2020. “Je ne veux pas procéder aux triturations que l’on a coutume de voir en Afrique. Je n’ai pas cette arrogance de croire que je suis un homme providentiel irremplaçable.”, déclarait-il alors.

S’il est vrai que la constitution nigérienne ne prévoit pas plus de deux mandats, “C’est la première fois depuis 60 ans qu’il y a un passage de témoin d’un président démocratiquement élu vers un autre démocratiquement élu” a-t-il affirmé, avant d’ajouter : “On est en train d’asseoir une tradition démocratique”,

Une véritable leçon démocratique, tant les révisions constitutionnelles sont légions en Afrique. On ne peut pas avoir des institutions fortes en tripotant les Constitutions, en changeant la règle du jeu en cours de jeu”, enseigne-t-il. Le président aimerait par là, voir émerger son pays, dont il juge l’avenir “optimiste”.

Il faut dire que le Niger, un des pays les plus pauvres du monde, est en outre en proie aux attaques répétées de djihadistes. Un enjeu sécuritaire que l’intéressé tient à généraliser : “Tout le Sahel est infesté. La sécurité est un bien public mondial. Ce qui se passe au Sahel concerne le reste du monde. Si le terrorisme arrive à prendre pied en Afrique, il prendra pied en Europe », estime-t-il.

Fier de l’ensemble

Une mutualisation sur laquelle compte également le président pour sortir son pays de la pauvreté. “La zone de libre-échange va créer le marché le plus vaste du monde avec 1,2 milliard de consommateurs. Cela mettra fin aux marchés balkanisés que l’Afrique a connus et qui ont été à la base d’échecs de beaucoup de politiques industrielles en raison de marchés trop étroits.”, croit-il.

Par ailleurs, l’explosion démographique constitue pour lui un frein considérable à l’essor économique du Niger. “La croissance démographique mange une bonne partie de la croissance économique (…) Il faut maintenir les jeunes filles à l’école au moins jusqu’à 16 ans afin d’éviter mariages et grossesses précoces », martèle-t-il.

Cependant, le président s’est réjoui, à l’heure de dresser son bilan. “Je suis fier de l’ensemble, les promesses que j’ai faites au peuple nigérien je les ai tenues”. a-t-il conclu.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

      

About The Author

Guy Sandy

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This