Select Page

CAMEROUN : UN MOUVEMENT SUR LA TOILE S’INDIGNE DES LENTEURS DANS LA DÉLIVRANCE DES CNI.

CAMEROUN : UN MOUVEMENT SUR LA TOILE S’INDIGNE DES LENTEURS DANS LA DÉLIVRANCE DES CNI.

CAMEROUN : UN MOUVEMENT SUR LA TOILE S’INDIGNE DES LENTEURS DANS LA DÉLIVRANCE DES CNI.

Le hashtag #JeVeuxMaCNI a vu le jour le mardi 05 janvier 2021, pour s’indigner des lenteurs dans la délivrance des cartes nationales d’identités au Cameroun.

C’est à travers un hashtag que les camerounais manifestent leur ras-le-bol depuis ce mardi 05 janvier 2021. #JeVeuxMaCNI, pour s’indigner des lenteurs observés dans la délivrance des cartes nationales d’identités (CNI). 

En effet, le processus d’acquisition de la CNI au Cameroun est devenu un véritable chemin de croix. Certains usagers attendant parfois trois ans pour s’en procurer. Ils sont alors obligés de proroger indéfiniment leurs récépissés, sans explication aucune. D’ailleurs, la Direction Générale à Sûreté Nationale (DGSN) reste étrangement calme face à cette situation.

Déjà en 2018, l’honorable Cabral Libii dénonçait ce qui fragilisait à l’époque son mouvement dénommé 11 millions d’inscrits sur les listes électorales. Pour l’intéressé, l’absence des CNI empêchait les citoyens à s’inscrire sur les listes, les privant de fait du droit de vote. Tout récemment, le Délégué Général à la Sureté Nationale, Martin Mbarga Nguélé, a été interpellé à ce sujet par l’honorable Rolande Asèle Ngo issi, dans une correspondance datant du 03 juillet 2020. En réponse, ce dernier avait rassuré que cette pièce serait désormais délivrée en 2 semaines.  

Allez devant les commissariats…

Force est pourtant de constater qu’il n’en est rien. La nouvelle carte d’identité biométrique, apparue en 2016, est un véritable luxe au pays. Une situation d’autant plus inexplicable que le contexte sécuritaire ambiant exige sa détention dans tous les évènements.

Certains camerounais ont donc décidé de mener cette campagne de revendication sur les réseaux sociaux, pour interpeller la DGSN, organisme en charge des délivrances de la CNI. Mais pour d’autres, comme le rappeur Valsero, c’est peine perdue. “Quand vous allez finir de demander votre carte d’identité sur internet et sur Facebook,  allez dans le bureau de Mbarga Nguele. C’est là-bas qu’on fabrique les cartes nationales d’identité. Allez devant les commissariats”, a-t-il exhorté, sur sa page Facebook.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This