Select Page

GABON : LE MONTANT DE LA DOT PLAFONNÉ À 1 500 000FCFA !

GABON : LE MONTANT DE LA DOT PLAFONNÉ À 1 500 000FCFA !

GABON : LE MONTANT DE LA DOT PLAFONNÉ À 1 500 000FCFA !

L’Assemblée nationale du Gabon vient d’adopter une proposition de loi, portant reconnaissance légale et fixant le régime juridique du mariage coutumier.

Le mariage coutumier est désormais légal au Gabon. En effet, L’assemblée nationale vient d’adopter la proposition de loi portant reconnaissance légale et fixant le régime juridique du mariage coutumier. Un véritable succès pour les défenseurs du mariage coutumier dans ce pays, notamment le sénateur Ernest Ndassiguikoula, porteur de ce projet.

Gabon mariage coutumierPour ce dernier, “La fréquence très élevée des célébrations des mariages coutumiers dans notre pays témoigne de l’intérêt que les Gabonais lui accordent. Cette adhésion massive et populaire oblige le législateur à mettre en place un cadre légal en la matière”, expliquait-il à l’Assemblée nationale. 

Rejoignant ainsi des pays comme l’Afrique du sud, le Gabon s’inscrit “dans un processus de transformation sociale, a poursuivi le parlementaire. “Garder et défendre nos coutumes, nos pratiques et nos rites en les adaptant au contexte nouveau que nous imposent la modernité et le droit dont nous sommes les dépositaires”, a-t-il par ailleurs, précisé.  

Un autre avantage de cette loi, et non des moindres, est “d’assurer les droits successoraux aux veuves n’ayant pas contracté de mariage civil”. Le projet de loi porté par le sénateur a donc “comblé un vide juridique”, car “Le mariage coutumier n’offrait pas aux conjoints les avantages prévus dans le Code civil”, se justifiait-il.

La question de la dot

Soulignions qu’au cours de l’adoption de cette proposition de loi, les législateurs se sont également penchés sur la question de la dot, et particulièrement sur son aspect pécunier. Ainsi, si la dot ne doit pas faire l’objet de spéculation”, son montant “ne peut excéder la somme d’un million cinq cent mille FCFA”, dispose en effet la nouvelle loi. Fini donc les dérapages en tous genres, observés au moment de la détermination du montant de la dot au Gabon. 

Pour mémoire, la dot, en Afrique subsaharienne, est une forme de compensation symbolique que le futur époux offre à la famille de son épouse. De plus en plus critiquée, en raison des montants parfois exorbitants réclamés par les familles, cette pratique qui retardait considérablement les mariages. 

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

Guy Sandy

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This