Select Page

MAROC : OUVERTURE DE L’OBSERVATOIRE AFRICAIN DES MIGRATIONS.

MAROC : OUVERTURE DE L’OBSERVATOIRE AFRICAIN DES MIGRATIONS.

MAROC : OUVERTURE DE L’OBSERVATOIRE AFRICAIN DES MIGRATIONS.

L’Observatoire Africain des Migrations a été inauguré le 18 décembre 2020 au Maroc, lors de la journée internationale des migrants.

Le 18 décembre 2020 était journée internationale des migrants. En marge de la commémoration de cet évènement, le Maroc, responsable du dossier des migrations au sein de l’Union africaine, a inauguré l’observatoire africain des migrations (OAM). 

Il s’agit d’une organisation panafricaine ayant pour objectif de contribuer à l’instauration des stratégies migratoires et à donner une vision claire sur la migration africaine. Outre sa vocation statistique, il devra infirmer certaines conceptions illusoires sur la question migratoire africaine. Nasser Bourita, le chef de la diplomatie marocaine, a expliqué : “Aujourd’hui, l’Afrique aura ses propres données (…), cela va nous permettre de démentir plusieurs légendes sur la migration”, a-t-il déclaré. 

Inauguration de l'Observatoire Africain des MigrationsEn effet, l’idée de cet observatoire est  parti du constat selon lequel l’Afrique aussi est impactée par les migrations. Ses drames humains, ses pertes économiques, en sont l’illustration.

C’est ainsi que lors de l’assemblée générale des Nations Unies, tenue à Marrakech en 2018, le “pacte de Marrakech” a été signé, pour une meilleure coopération internationale, pour une “migration sûre”. Le roi Mohammed VI et l’UA, ont dès lors décidé d’entrée de jeu, de la création d’un observatoire africain des migrations (OAM ). 

Concrètement, l’OAM devra collecter, analyser et échanger des données à travers “un système interconnecté” associant les pays africains pour améliorer des politiques migratoires. C’est “un message fort à la communauté internationale sur la détermination du Maroc et de l’Afrique à asseoir une meilleure gouvernance migratoire à l’échelle du continent”, a souligné le ministre Nasser Bourita.

En établissant  la toute première base de données sur la migration africaine, l’OAM démystifiera les problématiques migratoires. Car force est de constater l’Afrique n’est pas un continent d’exode. En effet, 80 % des migrants venant de pays d’Afrique restent sur le continent et seulement 12 % parviennent en Europe.  

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This