Select Page

TCHAD : PROMULGATION DE LA NOUVELLE CONSTITUTION.

TCHAD : PROMULGATION DE LA NOUVELLE CONSTITUTION.

TCHAD : PROMULGATION DE LA NOUVELLE CONSTITUTION.

Le Président tchadien, Idriss Deby Itno, a promulgué ce lundi 14 décembre 2020 la nouvelle constitution, adoptée le 03 décembre 2020 par l’Assemblée Nationale.

La nouvelle Loi constitutionnelle du Tchad a été promulguée ce lundi 14 décembre 2020 par le Chef de l’Etat, Idriss Deby Itno. Cette nouvelle constitution avait été adoptée le 03 décembre 2020 par l’Assemblée Nationale.

Au cours de cette promulgation, le Président a rassuré : “Nous ne devons pas avoir honte ou peur de rectifier le tir si l’on est majoritairement conscient de la justesse et de la noblesse de nos agissements”.

TchadEn effet, visant à mettre en œuvre les réformes du 2ème Forum national inclusif, elle intègre 21 résolutions et recommandations.

L’instauration du poste de vice président et la mise en place d’un système parlementaire bicaméral, en sont les principales. “Les résolutions sont le fruit d’une analyse lucide. L’évaluation qui a été faite a monté la nécessité d’une marche commune sur la voie de la démocratie, du renouveau et du progrès. Toute réforme institutionnelle qui va dans le sens de l’intérêt supérieur de la nation a une dimension sacrée. L’adaptation a toute épreuve pour être à la hauteur des défis en lien avec le temps et les évolutions qui en découlent”, a souligné le chef de l’État. 

Noircir le Tchad n’est pas un investissement

Pour le gouvernement, c’est une véritable avancée. “Ma réaction est une réaction de joie puisque cette nouvelle loi constitutionnelle adoptée par la représentation nationale comporte de grandes innovations allant dans le sens du renforcement de la démocratie dans notre pays”, s’est réjoui Ali Kolotou Tchaïmi, porte parole du parti au pouvoir, le Mouvement patriotique du salut (MPS).

Cependant, Le député d’opposition Saleh Kebzabo a relevé quelques incohérences : “Si on dit que le vice-président n’a pas toute la légitimité qu’il lui faut parce qu’il est nommé par décret, le président du Sénat va être issu d’un organisme dont on ne connaît pas encore très bien la composition, (…) Donc là aussi, le Sénat n’aura pas la légitimité qu’il faut pour assurer l’intérim de la vacance”, estime t-il. 

Toutes choses qui ont fait dire au Chef de l’Etat : “tous ceux qui pensent que noircir le Tchad est un investissement ou une action en bourse se trompent lourdement. Le Tchad illustre ne sera jamais un ascenseur politique. Le Tchad éternel et aucun calcul mesquin quelque soit sa corrosivité ne peut altérer ce précieux trésor”.

Il faut dire qu’une évaluation de ces résolutions aura lieu dans trois ans. Ce qui permettra d’y apporter des améliorations éventuelles, comme l’a relevé Idriss Deby : “En décidant d’instaurer une session d’évaluation triennale du forum, les tchadiens ont fait preuve de perspicacité car les lois humaines sont par essence évolutives”, a-t-il souligné.  

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This