Select Page

CÔTE D’IVOIRE : RETOUR IMMINENT DE LAURENT GBAGBO.

CÔTE D’IVOIRE : RETOUR IMMINENT DE LAURENT GBAGBO.

CÔTE D’IVOIRE : RETOUR IMMINENT DE LAURENT GBAGBO.

L’ancien chef de l’Etat ivoirien, actuellement à Bruxelles, envisage son retour au pays, après avoir reçu ses passeports ce vendredi matin.

Après de multiples démarches entamées depuis le mois de juillet 2020, Laurent Gbagbo a enfin ses passeports en poche. En effet, Ce vendredi matin à Bruxelles, deux diplomates ivoiriens ont remis à l’ancien président un passeport ordinaire et un passeport diplomatique. Ce dernier était sans document de voyage depuis son arrestation, en 2011.

“M. Laurent Gbagbo a reçu ce jour deux passeports, un ordinaire et un diplomatique des mains de Mme l’ambassadeur Nogozene Bakayoko, chef de Cabinet du ministre des Affaires étrangères, et de M. Abou Dosso, ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Belgique”, peut on lire dans le communiqué de son avocate, Me Habiba Touré, avocat près la Cour d’Appel de Paris. 

Cependant, elle ne s’arrête pas là : “Ayant maintenant son passeport, il envisage de rentrer en Côte d’Ivoire, au cours du mois de décembre 2020, et a désigné à cet effet M. Assoa Adou, secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI), pour approcher les autorités compétentes afin d’organiser son retour dans la quiétude conformément à son statut d’ancien président de la République”, informe t-elle par la suite.

Hommage aux familles

Des déclarations qui montrent que le retour de celui pour qui “l’obtention de son passeport est un épiphénomène”, est plutôt imminent. D’ailleurs, il a demandé, toujours dans ce communiqué, “aux autorités ivoiriennes de faire encore un pas de plus vers la décrispation du climat socio-politique, (car) on ne peut pas emprisonner des leaders politiques parce que ceux-ci ont fait valoir leur droit de dire non à un 3ème mandat inconstitutionnel”

Enfin, il s’est incliné devant la mémoires des personnes disparues depuis le début de la crise post électorale de 2020, car “nos familles respectives ne doivent plus payer pour notre engagement politique”. 

En rappel, Laurent Gbagbo avait été acquitté le 15 janvier 2019 et ses conditions restrictives levées le 28 mai 2020 par la Cour pénale internationale (CPI) dans l’affaires des violences post-électorales ivoiriennes de 2010-2011. Mais dans son pays, il reste condamné par contumace dans l’affaire du « braquage » de l’Agence nationale ivoirienne de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), toujours durant la crise post-électorale 2011.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This