Select Page

souvenirs : il ya 24 ans, kotto bass QUITTAIT LA scène.

souvenirs : il ya 24 ans, kotto bass QUITTAIT LA scène.

SOUVENIRS : IL YA 24 ANS, KOTTO BASS QUITTAIT LA SCÈNE.

Le 20 novembre 1996 restera à jamais gravé dans les mémoires des mélomanes du makossa, et de tous ceux qui l’auront connu. Lui, Kotto Bass : Souvenirs …

Un certain 20 novembre 1996, s’éteignait l’une des plus belles voix du makossa au Cameroun. L’une des guitares les plus exquises de l’Afrique. L’homme à la canne aux couleurs américaines ….

Auger Nyamsi Kotto était son nom. Il n’avait que 33 ans lorsqu’il quitta la scène de façon aussi rapide que curieuse. 

Et pourtant, à l’heure où d’étranges sonorités nous abrutissent au quotidien, on se demande toujours sur quel firmament serait monté ce prodige de la musique, si seulement….

Déjà, dès la fin des années 1980,  il commence à travailler dans le Studio Makassi de Sam Fan Thomas. Malgré son apparence physique et son handicap, il devient le chef d’orchestre du fameux Makassi Band Connection.

Le maître  

Virtuose de la guitare basse, il se fait surnommer alors Kotto Bass. Il sera à l’arrangement des tubes à succès de certains artistes comme Nguéa la Route, les frères Epée et Koum, Aladji Toure, Moise Kouogueng, etc…

Plus tard, il se lancera dans le chant. Une voix angélique, un brassage de mélodies congolaises et de Makossa camerounais, le tout accompagné d’une guitare basse dont il avait le secret, et boum !kotto

Edith ndola’a ngo, Soukous fusion, My last song, Concours de patience, Oke Mado, Papa Promesse, Folo Folo, J’aime tout le monde,  Yes Bamenda…

Des titres aux succès fulgurants aussi bien au Cameroun qu’en dehors. Une sonorité couplée aux paroles chatoyantes.

Bref, des chansons sans pareille toujours présentent dans les esprits de nos jours.

Révélé à l’heure où le makossa semblait reprendre ses forces, on n’aura pas eu le temps de profiter longtemps de ce génie, parti trop tôt, et de façon inexplicable. Comme avant lui, zanzibar….

Il repose en paix depuis 24 ans au cimetière de Mabanda à Bonabéri, où une stèle géante à son effigie y trône, tel le souverain qu’il était. 

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

 

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply


Warning: implode(): Invalid arguments passed in /home/customer/www/wihianews.com/public_html/wp-content/plugins/facebook-pagelike-widget/fb_class.php on line 43

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This