Select Page

côte d’ivoire : La rencontre de L’espoir.

côte d’ivoire : La rencontre de L’espoir.

CÔTE D’IVOIRE : LA RENCONTRE DE L’ESPOIR.

Ce mercredi 11 novembre 2020, le Président ivoirien Alassane Dramane Ouattara a rencontré l’opposant Henri Konan Bédié, à l’Hôtel du Golf à Abidjan. Pour mettre fin à la crise post électorale ?

Il l’avait déjà annoncé : “Je voudrais inviter mon aîné, le Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, à une rencontre, dans les tout prochains jours, pour un dialogue franc et sincère en vue de rétablir la confiance”, twittait en effet, le Président Alassane Ouattara, le 09 novembre 2020.

La rencontre

Ce mercredi 11 novembre 2020 donc, s’est tenue la rencontre de la confiance, celle de tous les espoirs. C’était à l’Hôtel du Golf, lieu chargé de symbole pour les deux hommes. L’on se souvient que c’est ici qu’ils s’étaient déjà retranchés, pendant 04 mois, lors de la crise post électorale de 2010. Ils étaient alors alliés à l’époque, contre le Président Laurent Gbagbo.rencontre

Cet après-midi, c’est toujours en plein conflit post électoral qu’il se sont retrouvés. Mais en opposant désormais. La situation étant très critique, avec près 85 morts et de 500 blessés depuis le début des affrontements.  La crainte d’une nouvelle escalade de violences est plus que jamais présente. Alors que se sont-ils dits, pour apaiser les tensions ?

Tout d’abord, “Nous sommes convenus que la paix est la chose la plus chère pour tous les deux, et pour tous les Ivoiriens”. a souligné d’entrée le Président ivoirien, à l’issue de ces discussions qui ont duré près de 45min.  Si ce n’était “qu’une première rencontre pour (…) rétablir la confiance”, comme il a par la suite ajouté, Henri Konan Bédié, quant à lui, s’est réjoui que cette entrevue  ‘ait permis de briser le mur de glace’.

Préalables 

Désormais, de nombreux autres entretiens sont prévus, le temps surtout pour Henri Konan Bédié de “faire le point” avec les partis de l’opposition alliés. Il faut le dire, d’autres formations politiques, associées au PDCI de Bédié, contestent également la réélection de Ouattara, à l’issue du scrutin du 31 octobre. l’UDPCI de Mabri Toikeusse, le FPI de Pascal Affi N’guessan, et même le GPS de Guillaume Soro. Ils sont d’ailleurs poursuivis pour les uns, et arrêtés pour d’autres. 

C’est pourquoi Le PDCI de Konan Bédié demande non seulement un “dialogue inclusif et élargi à l’ensemble des plateformes et partis politiques de l’opposition”, mais également la levée du blocus des résidences des leaders de l’opposition, la libération de tous les responsables et militants de l’opposition arrêtés et la levée des poursuites judiciaires. 

Des préalables qui devront être au menu des prochains échanges, pour une sortie de crise définitive au pays des Eléphants.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

 

 

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

COUNTDOWN TO AFCON

Day(s)

:

Hour(s)

:

Minute(s)

:

Second(s)

Share This