Select Page

cameroun – INFRASTRUCTURES : LE CONAROUTE était en session ce jour.

cameroun – INFRASTRUCTURES : LE CONAROUTE était en session ce jour.

CAMEROUN – INFRASTRUCTURES : LE CONAROUTE ÉTAIT EN SESSION CE JOUR.

Le Conseil National de la Route (CONAROUTE), a tenu ce mardi 10 novembre 2020 sa 23ème session. Elle était présidée par le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute.

Deux exposés au total, présentés respectivement par Messieurs les ministres des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi et par celui des Marchés Publics, Ibrahim Talba Malla. Des échanges par la suite. Puis un bilan et enfin des perspectives d’améliorations. 

Près de 02 ans après la dernière (le 24 mai 2018), voilà la substance de la 23ème session du CONAROUTE, tenue par visioconférence ce jour, sous le thème : La maturation des projets routiers, clé de voûte de la stratégie de développement des infrastructures routières au Cameroun”.

Un thème plus que jamais d’actualité, au regard du faible taux de réalisation des infrastructures routières au Cameroun.

Bilan

A ce titre, les participants ont noté que le faible niveau de maturation des projets, ainsi que la lourdeur et la maîtrise approximative des procédures de contractualisation, sont les principaux griefs qui plombent leurs exécutions au Cameroun. A cela s’ajoutent les contraintes liées à la mobilisation des financements, car la trésorière générale est très sollicitée pour faire face aux crises multiformes dont fait face le Cameroun.

Cependant, quelques avancées ont pu être soulignées par les uns et les autres au cours des échanges : On peut citer notamment la sécurisation du processus d’obtention du permis de conduire, ou encore la réception de quelques ouvrages d’envergure à l’instar du 2e pont sur le Wouri. La modernisation du dispositif de contractualisation des projets routiers fait également partie de ce bilan positif.

D’un autre côté, ces quelques avancées énumérées cachent malheureusement encore beaucoup de pesanteurs. 

Le Premier Ministre les a d’ailleurs mentionné : les travaux de l’Autoroute Yaoundé – Douala, ceux de l’Autoroute Yaoundé-Nsimalen, la route Mora-Dabanga-Kousseri, ainsi que l’achèvement de la route Sangmelima-Ouesso.

Propositions

Pour pallier aux différents manquements ainsi soulevés, le Ministre des Travaux Publics a milité pour la réalisation de bonnes études techniques préalables : “les études techniques sont au cœur du processus de maturation des projets routiers”, a-t-il déclaré. Son homologue des Marchés Publics a, quant à lui, proposé “l’ingénierie de contractualisation dans le cycle de vie des projets routiers”.

Le CONAROUTE, il faut le dire, est un organe consultatif créé par décret présidentiel N°2005/155 du 09 mai 2005. Il regroupe en son sein des représentants du secteur public, du secteur privé, de la société civile et des usagers de la route.

Sa vocation est par ailleurs d’instaurer et renforcer le dialogue entre les acteurs du secteur routier, à travers des consultations et des concertations permanentes, en vue de la coordination des opérations, projets, programmes et politiques relatifs à ce secteur.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

Guy Sandy

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Share This