Select Page

cÔTE D’IVOIRE : GUILLAUME SORO APPELLE L’ARMéE AU SOULèVEMENT !

cÔTE D’IVOIRE : GUILLAUME SORO APPELLE L’ARMéE AU SOULèVEMENT !

CÔTE D’IVOIRE : GUILLAUME SORO APPELLE L’ARMÉE AU SOULÈVEMENT !

Dans un discours diffusé sur les réseaux sociaux, l’ancien chef rebelle Guillaume Soro, a appelé l’armée nationale à se soulever contre le président nouvellement élu, Alassane Dramane Ouattara.

Inacceptable! Intolérable! Inconcevable! Le gouvernement ivoirien n’a pas tardé à réagir au discours diffusé ce 04 novembre 2020 par Guillaume Soro. En effet, l’ex chef rebelle, aujourd’hui exilé à Paris, a publié un message sur les réseaux sociaux, dans lequel il demande à l’armée d’agir pour mettre fin au régime de M. Ouattara :  Je demande à vous soldats, sous-officiers, officiers supérieurs et officiers généraux de notre armée, de vous regarder dans le miroir de votre âme et de votre conscience et d’agir pour stopper les tueries, pour préserver notre pays de pogroms, pour préserver la paix et la concorde. Agir pour redonner à notre Constitution ses lettres de noblesse,” a lancé l’homme politique.

Par ailleurs, a poursuivi l’ancien Président de l’Assemblée Nationale : “Je voudrais vous dire que nous ne pouvons pas, par peur et par poltronnerie, laisser s’installer durablement la dictature clanique de M. Alassane Ouattara et contempler l’empire de la terreur s’étendre dans notre pays et prendre possession de l’âme de notre nation […] Moi, Guillaume Kigbafori Soro, vu la traque contre les principaux dirigeants du Conseil national de transition, je décide, en toute responsabilité, de m’inscrire dans la continuité de l’œuvre entamée en contribuant à la mise en place effective des organes de la Transition.”

Le gouvernement s’insurge.

Cette déclaration de Guillaume Soro intervient dans un contexte de crise post électorale particulièrement  tendue en Côte d’Ivoire.  On sait notamment que le gouvernement ivoirien a décidé d’engager des poursuites contre certains leaders de l’opposition. ces derniers avaient annoncé la création d’un Conseil National de transition au lendemain de la proclamation des résultats. Poursuivis pour “acte de sédition”, “’attentats et complot”, ils sont d’ailleurs assignés à résidence depuis mardi. Il s’agit principalement d’Henri Konan Bédié, de Pascal Affi Nguessan, d’Assoa Adou et de Mabri Toikeusse

Depuis la diffusion de ce discours, le gouvernement ivoirien a tenu a condamner ce qu’il considère comme “des propos d’une extrême gravité. son porte parole adjoint, Mamadou Touré a déclaré : “Les propos de Guillaume Soro sont d’une extrême gravité. Guillaume Soro s’inscrit dans une logique de sédition. Guillaume Soro est dans une logique de coup d’État, depuis d’ailleurs plusieurs années. Une procédure à son encontre a lieu en Côte d’Ivoire au sujet de ses velléités de déstabilisation. Apparemment, Guillaume Soro n’a pas renoncé.”

Il s’est par la suite indigné que la France “prête son territoire pour déstabiliser la Côte d’Ivoire” : “Nous nous étonnons que ces propos aient pu se tenir sur le territoire français et nous espérons que les autorités françaises réagiront », a-t-il conclu.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This